samedi , 21 juillet 2018
Templates by BIGtheme NET

vSphere : VM par le pratique

1. Modifier le type de contrôleur de disque Pour utiliser le disque virtuel qui lui est affecté, une machine virtuelle utilise un contrôleur virtuel SCSI. Ce contrôleur virtuel peut être de différents types : Parallèle de BusLogic Parallèle logique de LSI LSI Logic SAS VMware Paravirtual Vous pouvez modifier à…

Overview

DESIGN
DISPLAY
RECEPTION / CALL QUALITY
PERFORMANCE
SOFTWARE
BATTERY LIFE
ECOSYSTEM

Good

You're all clear, kid. Let's blow this thing and go home! But with the blast shield down,

User Rating: 4.28 ( 3 votes)
90

1. Modifier le type de contrôleur de disque

Pour utiliser le disque virtuel qui lui est affecté, une machine virtuelle utilise un contrôleur virtuel SCSI.

Ce contrôleur virtuel peut être de différents types :

  • Parallèle de BusLogic

  • Parallèle logique de LSI

  • LSI Logic SAS

  • VMware Paravirtual

Vous pouvez modifier à tout moment le type de contrôleur virtuel de disque, la machine virtuelle devra être arrêtée pour cela.

Notez que par défaut, lors de la création d’une machine virtuelle, VMware vSphere alloue automatiquement un type de contrôleur virtuel compatible avec le système d’exploitation de la machine virtuelle. Changer le type de ce contrôleur virtuel peut entraîner des soucis de compatibilité avec le système d’exploitation installé.

Les contrôleurs de disques virtuels de type LSI Logic SAS et Paravirtual VMware sont utilisables uniquement avec des machines virtuelles, en « version matérielle » 7 ou supérieure.

Pour maîtriser la modification du type de contrôleur de disque virtuel d’une machine virtuelle, faites l’exercice suivant :

Connectez-vous sur votre serveur vCenter Server via vSphere Client.

Cliquez sur VM et modèles dans la catégorie Inventaire.

Sélectionnez la machine virtuelle sur laquelle vous désirez modifier le type de contrôleur SCSI virtuel (SRV-Elodie-Redemption dans cet exercice).

Arrêtez la machine virtuelle, si ce n’est pas déjà fait.

vm1

Affichez le menu contextuel via un clic droit sur la machine virtuelle puis cliquez sur Modifier les paramètres….

vm2

Dans la fenêtre Propriétés de machine virtuelle qui apparaît, dans l’onglet Matériel, sélectionnez Contrôleur SCSI 0.

Dans la partie droite, cliquez sur Modifier le type… dans la section Type de contrôleur SCSI.

Dans la fenêtre Changer le type de contrôleur SCSI, choisissez le type de contrôleur SCSI que vous désirez (VMware Paravirtual dans cet exemple).

vm3

Notez que si un type de contrôleur SCSI est incompatible avec le système d’exploitation de la machine virtuelle, cette information sera affichée entre parenthèses à côté du nom du contrôleur SCSI : (non recommandé pour ce SE client).

Cliquez sur OK pour valider votre modification.

Dans la fenêtre Propriétés de machine virtuelle qui réapparaît, vous pouvez voir que le changement de type de contrôleur SCSI a été effectué.

vm4

Cliquez sur OK pour terminer.

Vous pouvez démarrer votre machine virtuelle.

2. Appliquer un provisionnement de disque à une VM

Comme nous l’avons vu précédemment, lors de la création d’un disque virtuel (ajout d’un disque dur dans une machine virtuelle ou création d’une nouvelle machine virtuelle) ou de la migration de banque de données de celui-ci, trois choix de provisionnement sont possibles.

Pour maîtriser la sélection de ce choix lors de la migration de banque de données d’une machine virtuelle (Storage vMotion), faites l’exercice suivant :

Connectez-vous sur votre serveur vCenter Server via vSphere Client.

Cliquez sur VM et modèles dans la catégorie Inventaire.

Sélectionnez la machine virtuelle sur laquelle vous désirez modifier le type de provisionnement du ou des disques virtuels (SRV-Francois-Test dans cet exercice).

Affichez le menu contextuel via un clic droit sur la machine virtuelle puis cliquez sur Migrer….

vm5

Dans la fenêtre Sélectionner type migration qui apparaît, sélectionnez Changer banque de données, ceci entraînera une migration Storage vMotion de la machine virtuelle.

vm6

Cliquez sur Suivant pour continuer.

Dans la fenêtre Stockage, sélectionnez une banque de données différente de celle actuelle (Volume_Mahé_VMFS dans cet exercice).

Dans cette même fenêtre Stockage, sélectionnez un type de provisionnement dans la section Sélectionner un format de disque virtuel (Provisionnement dynamique dans cet exercice).

vm7

Cliquez sur Suivant pour continuer.

Dans la fenêtre Prêt à terminer, vérifiez que vos paramètres sont corrects, puis cliquez sur Terminer.

Dans la section Tâches récentes de l’inventaire du serveur d’administration vCenter Server, vous pouvez voir l’avancement du réapprovisionnement des disques virtuels de la machine virtuelle.

vm8

3. Création d’une application vApp

Une application vApp est tout simplement un conteneur comprenant une machine virtuelle préconfigurée ou un ensemble de machines virtuelles préconfigurées (souvent par un éditeur tiers) qui permettent de fournir une application ou une fonction précise de façon rapide et fiable.

Une application vApp est donc composée d’un système d’exploitation (un par machine virtuelle utilisée) et d’applications déjà installées dans celui-ci. Il permet par exemple de créer rapidement des serveurs web, des pare-feu virtuels, des serveurs de base de données…

Une application vApp est aussi appelée Appliance virtuelle.

Une application vApp, une fois enregistrée dans un format de fichier (OVF sous VMware vSphere), pourra être déployée simplement sur n’importe quelle infrastructure virtuelle compatible.

À l’instar d’une machine virtuelle, une application vApp peut être clonée, migrée, éteinte, allumée…

Toutefois, contrairement à une machine virtuelle, la création d’une application vApp ne peut se faire sur un serveur hôte directement.

Pour créer une application vApp, vous devez le faire sur un cluster de serveurs hôtes où la fonction DRS est activée

Pour maîtriser la création application vApp, faites l’exercice suivant :

Connectez-vous sur votre serveur vCenter Server via vSphere Client.

Cliquez sur VM et modèles dans la catégorie Inventaire.

Sélectionnez un centre de données comprenant un cluster de serveurs hôtes où la fonction DRS est activée (Datacenter VCP510 dans cet exercice).

Affichez le menu contextuel via un clic droit sur un dossier du centre de données où vous désirez placer votre application vApp, puis cliquez sur Nouveau vApp….

vm9

Dans la fenêtre Nom et dossier, précisez un nom pour votre nouvelle application vApp (vApp_test_fw dans cet exercice).

vm10

Cliquez sur Suivant pour continuer.

Dans la fenêtre Destination, sélectionnez le cluster de serveurs hôtes où vous désirez exécuter votre application vApp (Cluster Hôtes Principale dans cet exercice).

vm11

Cliquez sur Suivant pour continuer.

Dans la fenêtre Allocation des ressources, précisez les réservations et limites des ressources CPU et mémoire que vous attribuerez à votre application vApp.

vm12

Dans cet exercice, suivez les paramètres suivants :

Appliquez une réservation de 2000 Mhz et une limite de 4000 Mhz pour les ressources CPU.

Appliquez une réservation de 3000 Mo et une limite de 6000 Mo pour les ressources en mémoire.

Laissez les parts (poids de partage) par défaut.

Cliquez sur Suivant pour continuer.

Dans la fenêtre Prêt à terminer, vérifiez que vos paramètres sont corrects, puis cliquez sur Terminer.

vm13

Votre application vApp est maintenant prête à recevoir la ou les machines virtuelles qui la composeront.

vm14

About sebihiy

Check Also

cert

VMware Certification

VMware certification établit la norme pour les professionnels de l’IT et valide les organisations de ...

One comment

  1. #!/bin/bash
    set -ex

    DOCKER_STORAGE_PATH=/var/lib/docker
    THINPOOL_DEVICE_PATH=/dev/mapper/data-pooldata
    THINPOOL_DEVICE_META_PATH=/dev/mapper/data-pooldata_tmeta
    layerdb_mounts_path=$DOCKER_STORAGE_PATH/image/devicemapper/layerdb/mounts
    metadata_path=$DOCKER_STORAGE_PATH/devicemapper/metadata

    if ps h -C dockerd; then
    echo Please stop the docker daemon
    exit 1
    fi

    layerdb_mounts_path=$DOCKER_STORAGE_PATH/image/devicemapper/layerdb/mounts
    metadata_path=$DOCKER_STORAGE_PATH/devicemapper/metadata

    test « $1″ != « -y » && export DO_THIN_CLEAN=yes
    test -v DO_THIN_CLEAN && echo DRY RUN

    echo current utilization
    lvs $THINPOOL_DEVICE_PATH
    echo

    # 1. establish the set of untracked container ids in the layerdb
    # (container id in layerdb mounts but not in containerdb)
    # 2. from those, extract the devicemapper metadata init-id and mount-id
    # 3. from those, extract the devicemapper integer device id
    # 4. issue devicemapper thinpool delete against the device id
    # 5. clean up devicemapper metadata, layerdb mount files, and
    # containerdb. containerdb cleanup covers case of historical shm
    # mount leak

    dmsetup message $THINPOOL_DEVICE_PATH 0 reserve_metadata_snap

    while read leaked_container_id; do
    echo reaping storage for absent container::: $leaked_container_id
     » ****************** $leaked_container_id *************** »

    while read metadata_id; do

    echo  » ******************** $metadata_id ******************** »

    device_id=$(awk -F: ‘BEGIN {RS= », »} /device_id/ {print $2}’ ${metadata_path}/${metadata_id})

    echo  » ***************************** $device_id **************************** »

    ${DO_THIN_CLEAN+echo} dmsetup message $THINPOOL_DEVICE_PATH 0 « delete $device_id »
    ${DO_THIN_CLEAN+echo} rm ${metadata_path}/${metadata_id}

    echo « ***** thinpool dvicemapper list ***** »
    echo $(thin_ls -m $THINPOOL_DEVICE_META_PATH)
    done < <(grep -h '.*' ${layerdb_mounts_path}/${leaked_container_id}/{init-id,mount-id})
    ${DO_THIN_CLEAN+echo} rm -rf ${DOCKER_STORAGE_PATH}/containers/${leaked_container_id}
    ${DO_THIN_CLEAN+echo} rm -rf ${layerdb_mounts_path}/${leaked_container_id}
    done < <(comm -23 <(ls ${layerdb_mounts_path}/ | sort) \
    <(find $DOCKER_STORAGE_PATH -name config.v2.json -printf '%h\n'|\
    awk -F/ '{print $NF}'| sort))
    test -v metadata_id || echo "No leaked thin devices found"

    echo "**** thinpool devicemapper release ***"
    dmsetup message $THINPOOL_DEVICE_PATH 0 reserve_metadata_snap
    echo
    echo "(improved) utilization"
    lvs $THINPOOL_DEVICE_PATH

    test -v DO_THIN_CLEAN && echo DRY RUN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>